Nouveauté « BIARRITZ »

Me suivre sur les réseaux sociaux

« Croire en ses rêves » – Épisode 1 – Interview d’Emmanuel BOITIER (éditeur)

« Un gagnant est un rêveur qui n’abandonne jamais. » (Nelson MANDELA)

Pourquoi cet article ? (Qui n’est que le premier d’une série)

Partant de cette petite phrase de Nelson MANDELA (et de bien d’autres qui m’ont poussée ou continuent à me pousser vers la réalisation de différents projets), j’ai récemment eu un petit coup de coeur pour une maison d’édition. Je vous ai déjà parlé de deux ouvrages, ICI et ICI.

Sachant que je vais aussi lire les autres, j’ai voulu en savoir plus sur la genèse de ce projet.

Créer une maison d’édition à l’heure où la Culture n’est vraiment pas la priorité de bon nombre de lecteurs, mais surtout des pouvoirs publics, relève parfois du défi. Et j’aime les défis et ceux que cela n’effraie pas.

J’ai donc proposé à cet éditeur, Emmanuel BOITIER, de m’en dire plus sur ce qui l’a amené à ce projet, et j’ai inclus dans mes questions – comme je compte bien le faire avec d’autres ensuite – une question formulée comme ceci : « Quel serait, dans vos rêves les plus fous, le plus gros défi à relever dans votre projet ? »
On dit parfois qu’il suffit de visualiser réellement un résultat pour tout mettre en place et permettre qu’il se produise….
Il ne reste alors plus, à présent, qu’à voir en combien de temps ce défi sera réalisé….

Laissons à présent la parole à Emmanuel BOITIER

Q : Emmanuel Boitier, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Après une première carrière en ingénierie écologique, je suis photographe professionnel depuis 2009. Je collabore régulièrement avec plusieurs magazines, en France et à l’étranger : l’essentiel de mon activité consiste à produire de l’illustration et des reportages, pour des titres comme Terre Sauvage, Alpes magazine, Destination, Wapiti, Nat’Images, Terra… Je joins de plus en plus également la plume à l’image, certains de ces magazines me demandant également de rédiger des articles.

Q : Comment est née cette maison d’édition ?

Cela faisait un moment que cela me trottait dans la tête. Il faut dire qu’ayant publié plusieurs livres ces dernières années, certains en autoédition, je commençais à avoir une petite expérience de la manière dont j’envisage le travail d’éditeur. Par ailleurs, nous formons, avec ma compagne Perrine, un couple de photographes qui aimons véritablement la Photographie, et nous pensons qu’une image ne commence à exister qu’une fois tirée ou imprimée avec soin sur ce merveilleux support qu’est le papier. En tant qu’amoureux des livres, nos bibliothèques débordent trop régulièrement…  C’est donc tout naturellement qu’est venue l’idée de devenir micro-éditeur de livres dédiés à l’Art de l’image, et plus particulièrement à la Photographie, en privilégiant la qualité au nombre, avec une réflexion avancée sur la manière de faire les choses, du choix des auteurs au fait, par exemple, de faire imprimer les livres en France.

Q : Quelle est la principale difficulté que rencontre un éditeur qui se lance ?

Outre l’aspect financier, la principale difficulté est de faire connaître les livres et de les diffuser. La diffusion est le nerf de la guerre. Mais c’est un peu le même combat que celui du photographe : faire les plus belles images ne suffit pas, il faut aussi savoir les faire publier et les vendre.

Q : Envisagez-vous d’autres collections ? (format, volumes d’ouvrages etc..)

Avant d’envisager une autre collection, j’envisage déjà de faire vivre, de compléter et d’enrichir la collection du Petit Portfolio !

Je n’en suis qu’à un coup d’essai : l’éventuelle suite dépend uniquement du succès (ou non) du début de la collection et des quatre premiers volumes. J’ai déjà plusieurs autres volumes en tête et une liste d’auteurs à contacter. Les premiers retours sont encourageants : le concept plaît, la qualité d’impression également, la variété des approches photographiques aussi, et l’objet même, ce petit livre que l’on a tout de suite envie de s’approprier et de découvrir, est grandement apprécié.

Après si Le Petit Portfolio permet d’asseoir de bonnes bases et d’envisager d’autres volumes et collections, je n’y verrai bien entendu aucun inconvénient : ce ne sont pas les idées qui me manquent !

 

Q : Quel est l’auteur que vous rêveriez de publier sans oser l’approcher ?

Je ne suis absolument pas intimidé pour contacter des auteurs potentiels. J’ai déjà contacté des photographes et des écrivains célèbres que j’apprécie pour des projets, et cela s’est fait le plus naturellement du monde, sans difficulté. Il faut dire que je ne suis pas trop du genre à idolâtrer… alors, je m’autorise tous les rêves !

Après si cette question est une manière détournée de me demander ce qui nourrit mon univers de photographe, je dirais que mon inspiration est un mélange protéiforme, nourrie de musique, de littérature et d’images. Je suis un peu boulimique d’images et je suis les travaux de très nombreux photographes. Il m’est difficile de citer des noms, car en citer c’est en oublier d’autres. Néanmoins, je peux dire que des photographes comme Michael Kenna, Sebastiao Salgado, Shinzo Maeda et Ragnar Axelsson sont pour moi des références. J’aime les photographes qui travaillent des séries et approfondissent des sujets, dans des univers parfois un peu différents du mien, je peux citer par exemple Evgenia Arbugaeva, Ellie Davies, Olaf Otto Becker, Hans Strand, Josef Hoflehner…, j’aime aussi les gens créatifs car je ne le suis absolument pas, comme Sandra Bartocha par exemple. Et en tant qu’éditeur, il est évident que le profil de certains d’entre-eux m’intéresse au plus haut point !

Q : Quel serait, dans vos rêves les plus fous, le plus gros défi à relever dans votre projet ?

 Cela peut paraître un manque d’ambition, mais le fait d’arriver à pérenniser l’activité pour pouvoir éditer de beaux livres de photos serait déjà un énorme défi.

© Emmanuel BOITIER – Juin 2017

 

Portrait d’Emmanuel Boitier : © Perrine D.
Photo d’accroche en tête d’article : © Megan Hodge – Licence Creative Commons

Leave a Comment

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© BLOG JOELLE VERBRUGGE PHOTOGRAPHE. © Joëlle Verbrugge - 2014 - La contrefaçon est un délit. Merci de respecter mes droits d'auteur ou ceux des personnes dont je relaie le travail.

Mentions légales