Actualités

« Croire en ses rêves » – Épisode 8 – Elie MAURICE (« Photo Synthèse »)

Pour le 8ème épisode de ma série « Croire en ses rêves », j’ai approché un photographe dont la chaîne Youtube, « Photo Synthèse » me plaît particulièrement. Je laisse donc la parole à Élie MAURICE qui a eu la gentillesse de se prêter à mon petit jeu.

Bonjour Élie, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer comment vous êtes tombé dans la photo, et comment vous la pratiquez actuellement ? Est-ce un métier?

Bonjour Joëlle,
Je m’appelle donc Élie et je suis photographe professionnel. Je suis tombé dedans quand j’étais petit : mon père faisait un peu d’argentique et développait lui-même ses films et ça me fascinait de voir l’image apparaître sur le papier. Ensuite durant mon adolescence je n’étais pas du tout dans la photo mais pas très loin,  j’étais d’avantage fasciné par le cinéma et je bricolais des vidéos, après j’ai eu une courte période dessin et art numérique et après mes études il fallait trouver un travail donc je me suis lancé en tant que photographe.

Je suis professionnel depuis 2015 ; mariages, portrait etc… c’est disons la partie travail de ma vie de photographe, j’aimais vraiment en faire au début, mais en ce moment j’ai d’avantage envie de m’éloigner de la photo sociale, partir d’avantage dans la nature et faire des projet plus personnels et aussi par ce que ma chaîne YouTube me prend beaucoup de temps.

J’ai découvert votre chaîne récemment et je dévore pour l’instant les épisodes les uns après les autres. D’où est venue cette idée, qui se démarque clairement des autres chaînes Youtube sur la photo?

En fait c’est quand je me suis mis à rechercher une chaîne YouTube qui parle histoire et culture photo que je me suis rendu compte qu’il n’y en avait presque aucune et encore moins des francophones.

Il y a beaucoup de chaînes qui parlent photo, certaines sont même excellentes, mais parlent uniquement technique, matériel ou font des tutos, et très peu de la culture photo et l’histoire de la discipline. Donc je me suis dit que j’allais le faire.

Lors de notre petit échange pour faire connaissance, vous avez anticipé une question que j’allais vous poser, à propos des droits d’auteur sur les photos que vous reproduisez. Les contacts avec les auteurs ou leurs ayants-droits pour obtenir l’autorisation de reproduire les photos commentées sont-ils faciles ? L’accueil est-il généralement bon ?

Pour l’instant je n’ai eu aucun problème, en général les plupart des ayants-droits ou photographes comprennent que c’est pour de la vidéo éducative à but non lucratif et que je n’ai aucune intention d’utiliser les photos autrement que pour parler d’elle ou de l’auteur, on est dans le «Fair-use » et donc pour le moment je n’ai jamais eu de problème, toujours des remerciements et encouragements.

Y a-t-il une anecdote précise à raconter à propos de ces contacts justement ?

Quelques-unes mais rien d’incroyable, c’est juste que ça m’a marqué moi personnellement.

Il y a eu mon tout premier contact, c’était avec les bureaux de Marc Riboud, donc par e-mail. J’ai expliqué le concept et le projet de la vidéo, je m’attendais à un refus ou qu’ils me présentent directement un devis pour l’utilisation de photos et en fait ils m’ont répondu, « Oui pas de souci ! et si vous avez besoin d’avantage d’infos sur Marc on peut vous en fournir ! » Ce mail a été le déclencheur de toute ma chaîne YouTube, je me suis rendu compte que l’ensemble du projet était réalisable.

Une autre anecdote : ce n’est pas un ayants droit mais le sujet de la photo qui m’a contacté:  J’ai reçu un magnifique message de Jan Rose Kasmir «la Jeune fille à la rose » en personne. Au début j’ai cru à une blague, mais non c’était bien elle, on a discuté un peu et ça m’a vraiment marqué parce que déjà elle est un symbole de paix et surtout parce que je suis admiratif des travaux de Marc Riboud et parler avec elle qui est sur la photo sans doute la plus célèbre de Marc Riboud, ça m’a fait drôle.

Et autre moment marquant avec Maryvonne Lepage qui m’a aidé à faire une vidéo sur sa fille Camille photojournaliste tuée en République centrafricaine. C’était une vidéo hommage pour les 3 ans de sa disparition donc un sujet pas facile et être en contact avec sa mère c’était très fort d’un point de vue émotionnel.

Sinon dans l’insolite très rapidement il y a eu quand le bureau des Archives Lee Miller m’a contacté pour me dire que la vidéo sur Lee Miller était super ! Par contre il y a une photo « the ‘Beaten SS Guard » qui reste affichée 10 secondes  à l’écran, et ils autorisent seulement 9 secondes maximum. C’est la précision de la demande qui m’a surpris et aussi c’est la première et unique fois où j’ai dû supprimer une vidéo et la refaire après publication.

Et la dernière anecdote en date c’est quand, après mon épisode sur les portraits présidentiels, j’ai reçu une lettre de l’Élysée et le portrait de Emmanuel Macron dédicacé de la main du Président, c’était marrant mais j’aurais été encore plus heureux si la photo avait été dédicacée de la main de l’auteur, Soazig de la Moissonnière.

Ces vidéos ont-elles modifié la façon dont vous pratiquez la photo de votre côté, pour vos images personnelles/professionnelles ?

Quand je prépare mes vidéos et sujets et ça me donne envie de faire et de travailler autrement parfois par mimétisme, surtout quand je parle d’un/e photographe. Je n’ai absolument pas envie de plagier ou copier les sujets ni le style, mais le comportement.

Quand j’ai fait ma vidéo sur Araki par exemple qui travaille ses sujets en série de photographies, j’avais envie de travailler de la même façon, et encore aujourd’hui d’ailleurs j’ai beaucoup plus envie de travailler en série afin d’explorer un sujet, plutôt que d’en faire un seul cliché.

Êtes-vous déjà tombé sur une photo qui vous résiste ? Qui vous plaît, mais à propos de laquelle vous ne trouvez aucune info suffisamment précise?

Pour l’instant non, les photos célèbres en général je trouve suffisamment d’infos. Après, même une photo qui n’a pas une grande histoire il y a toujours quelque chose à raconter dessus. Certaines photos me résistent dans le sens où elles sont tellement violentes que je ne sais pas comment les présenter. C’est déjà dur de les regarder alors les commenter… je pense notamment à certaines photos de guerre ou de catastrophes avec des morts ou des blessés. Ce sont des photos que souvent beaucoup de gens ont déjà vues, mais ne connaissent pas spécialement leur histoire.

Ce sont des sujets que je dois faire par ce que c’est ça le but premier de ma chaîne mais ce n’est pas facile.

Cette série d’interviews est surtout consacrée à l’énergie et la détermination que les photographes consacrent à la réalisation de leurs rêves et de leurs projets. Quel serait, dans vos rêves les plus fous, l’avenir de cette belle série de capsules historico-photographiques ?

C’est compliqué de parler de l’avenir de cette chaîne, déjà parce que je sais que c’est un format qui s’arrêtera un jour, du moins sous cette forme. L’histoire de la photographie c’est un sujet compliqué, des photos et photographes célèbres il y en a plein mais à un moment je vais manquer de sujets, je sais que la chaîne devra évoluer, l’avenir de cette chaine c’est forcément son évolution.

C’est déjà un rêve cette aventure, les rencontres que je fais, les retours et encouragements que j’ai, l’énergie et la détermination je les trouve là. Après je vois aussi le temps que j’y consacre et l’ambition personnelle pour Photo-Synthèse serait que je puisse en vivre. Il y a déjà des Tipeurs qui me soutiennent financièrement et heureusement : c’est eux qui me permettent de prendre du temps pour faire mes vidéos, mais si je veux pouvoir rentabiliser le temps que j’y consacre il faut que je fasse des vidéos qui puissent être monétisées et c’est impossible de les faire sous cette forme. Donc la également c’est quelque chose qui me fait déjà penser à l’évolution de la chaîne, je veux rester dans la culture photo. La plupart des message d’encouragement que je reçois c’est justement parce que je ne parle pas matériel, ni technique.

Donc j’y réfléchis déjà, à parler de la culture photo actuelle j’ai envie de parler des photographe qui font la photo d’aujourd’hui, avec des interviews et des reportages, ça prend d’avantage de temps mais la détermination est là !

© Elie MAURICE – Octobre 2017

Photo-Synthèse Les Petites Histoires de la Photo
Portrait : © Elie Maurice, Autoportrait

Site : http://www.photo-synthèse.com/
YouTube : https://www.youtube.com/photosynthese1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *