Actualités

« No Photo » de Pierrick Bourgault

Bonjour à tous,

Nouvelle chronique de lecture aujourd’hui, toujours suite à ma journée de lecture intensive d’hier.

J’ai en effet profité de l’occasion pour terminer un livre que j’avais commencé il y a déjà un bon moment : « No Photo », de Pierrick Bourgault (illustrations par Christine Lesueur).

Vu le titre du livre, la première fois que mon mari m’avait vue en train de lire, il m’avait demandé en riant « Mais t’es malade ?? Tu ne veux plus prendre de photos ? Tu nous fais une petite dépression ?« .

Aucun risque !!!

L’ouvrage est un essai (très digeste et facile à lire, je vous rassure) qui propose une réflexion de fond. Pourquoi et pour qui photographions-nous ?

Pour ma part, si mes photos familiales sont nombreuses, je ne les expose JAMAIS sur les réseaux sociaux. Pas plus d’ailleurs que je n’imagine partager des photos de ce qui peut se trouver dans mon assiette au restaurant ou ailleurs. Mais les réflexions ne s’arrêtent pas là, et au fil du livre le spectre s’élargit.

Le sommaire de l’ouvrage est reproduit sur le site de l’éditeur :

Entre réflexion sociologique et informations écologiques sur la fabrication du matériel, entre l’influence de la photo sur les comportements et typologie à la fois humoristique mais aussi réaliste des différents photographes (le chasseur, le collectionneur, l’amoureux du matériel, le raconteur, l’explorateur, le séducteur, le sentimental, l’hésitant, l’émotif, le flâneur, le solitaire social ou le solitaire asocial, le convalescent, etc.) l’auteur explore les différentes motivations qui peuvent amener à déclencher.

Originale, aussi, la liste des photos qu’il n’a pas prises et les raisons pour lesquelles il n’a pas déclenché. Dans bien des cas je n’aurais pas eu la même approche, et j’aurais, justement, déclenché pour que l’instant parfait – qui n’aurait pas perdu en intensité – ait ensuite une résonnance plus large. Mais tout ceci est personnel…

Une lecture très intéressante que je recommande.

À très bientôt pour de nouvelles chroniques, ou pour des photos dès que j’aurai pris le temps et saisi l’occasion d’aller shooter un peu….

                                       Joëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.