Actualités

Street Photography by Valérie Jardin

Bonsoir à tous,

Encore une suggestion de lecture, pour cet article.

Mais je commence par un petit flash-back.

Les antécédents

Courant novembre, j’avais été contactée par une photographe française vivant aux USA, Valérie JARDIN, qui s’est fait un nom dans le domaine de la photo de rue et anime par ailleurs un blog proposant notamment des podcasts vraiment super intéressants, et que vous trouverez ici :

J’avais ainsi découvert son blog et son podcast, et j’y ai passé quelques heures vraiment sympas, notamment dans l’espoir que ça dérouille un peu mon anglais puisque de son côté, Valérie m’avait proposé une interview – évidemment juridique ! J’ai bien sûr accepté, et cette interview est parue (vous pourrez l’écouter PAR ICI).

Mais revenons à la photo.

En discutant avec Valérie avant l’interview (et après, et par mail, et via Facebook), j’ai aussi découvert une photographe archi-passionnée, et j’ai donc eu envie d’en lire un peu plus.

Et j’en arrive donc à son ouvrage, dont il est question aujourd’hui.

Le livre « Street Photography – Creative vision behind the lens »

(Un clic sur la couverture vous amènera
vers le site de l’éditeur)

L’ouvrage, vous l’aurez compris, est donc en Anglais.

Le livre de Valérie est divisé en deux parties très différentes.

Dans la première, elle propose des explications sur sa démarche, et donne des explications que je n’oserais pas qualifier de « théoriques » car en réalité, il s’agit plus de vécu, parfois de psychologie (dans la façon d’aborder les gens notamment lorsque c’est nécessaire), mais aussi de petites astuces pour déclencher au bon moment (non, non, PAS en rafale !!), quand la position du piéton qui entre dans la composition correspond juste à ce que l’on recherche. Son astuce à ce niveau est toute simple…  Je vais tester cela lors de ma prochaine sortie.

Je ne vais pas énumérer tous les points abordés, mais la table des matières de la première partie tient sur 2 pages… Un ptit florilège, dans le désordre : What drives street photographers ? / The fear of photographing strangers / Should you pick a theme or go out empty / The power of limitations / React to a situation / Be part of the scene / The importance of capturing the correct stepping motion /  etc, etc….

Bon nombre de sections s’achèvent sur un exercice pratique (« Assignment ») pour pousser le lecteur à mettre en oeuvre les suggestions.

En réalité, ce qui transparaît de ses explications, c’est toujours plus le ressenti, et le partage d’expérience. C’est en cela que j’ai vraiment savouré le bouquin.

Dans la seconde partie, l’auteure propose une série de photos prises dans différents pays (ceux, notamment, où elle encadre des workshops). Et là, nous apprenons à quel endroit de Paris elle se sent comme une gamine dans un magasin de bonbons 🙂
À quel autre endroit de Paris elle saisit un petit regard rapide et lourd de sens (p106), celui qu’il ne fallait pas rater en composant la photo…

On voyage aux USA, en Italie, en Belgique, en France, etc.

Ma préférence, dans cette galerie photo, va à la photo intitulée « Time Sweeper ». Le titre ajoute à la signification de la photo, et je trouve donc les deux très bien assortis, d’autant que la photo impliqua une bonne dose de patience.

Au final donc, une lecture vraiment sympa, vivante et inspirante.

Et bien sûr, cela m’a donné envie de participer à l’un de ses workshops. Pour ceux qui me connaissent personnellement, cela signifie que ça prendra le temps qu’il faudra, mais que j’y arriverai 🙂 J’ai bien envie d’aller confronter mon regard sur la rue au sien, et de voir ce qui peut en ressortir. Et en découvrant cette belle énergie, j’ai mieux compris la dédicace qu’elle met au début de l’ouvrage: « Pour mes parents que j’aime et la patience dont ils ont fait preuve pour élever une enfant passionnée et intrépide« . Ceci semble coller parfaitement au personnage !

À très bientôt.

Joëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *