Actualités

« Leroy Grannis – Surf Photography » de Jim Heimann et Steve Barilotti (Ed. Taschen)

Bonjour à tous,

J’ai pris une petite avance sur mes vacances aujourd’hui en m’offrant une journée complète de lecture. Un PUR bonheur.

Au rayon photographique il y avait deux livres, dont « Leroy Grannis – Surf Photography » de Jim Heimann et Steve Barilotti, réédité par les Éditions Taschen.

Voici la présentation de l’éditeur :

« Réédition de l’Édition collector consacrée à LeRoy Grannis, désormais épuisée, cet ouvrage réunit ses photographies de surf les plus intenses, de la vague parfaite de San Onofre à la célèbre côte nord d’Oahu. Photographe majeur de l’histoire du surf, Grannis immortalise aussi la culture surf émergente, des «surfer stomps» aux hordes de fans envahissant les plages lors des compétitions de surf, en passant par les «breaks woody» chargés de planches, le long de l’autoroute de la côte du Pacifique.  » (voir le livre sur le site de l’éditeur ICI).

L’ouvrage s’ouvre sur un texte proposé en trois langues (Anglais, Allemand et Français), retraçant en une douzaine de pages le parcours de ce surfeur devenu photographe. À l’origine, on doit vraisemblablement au conseil avisé de son médecin l’héritage photographique qu’il laisse. En effet, principalement employé (et cadre supérieur, si j’ai bien compris) d’une importante compagnie américaine de télécommunications), il développa, à force de stress, un ulcère à l’estomac.
Rien de gravissime toutefois mais son médecin lui conseilla de se trouver un hobby susceptible d’apporter les moments de détente nécessaires pour faire tomber le stress professionnel.

Et c’est alors que ce surfeur, qui suivait aussi les débuts de son fils dans la discipline, se mit à photographier le monde du surf de façon globale, jusqu’à devenir une figure incontournable du genre : reportages, mais aussi publicités pour des marques de combinaisons ou de planches, … il était manifestement partout !

Les présentations étant faites et le parcours professionnel ainsi résumé, on entre dans le vif du sujet avec deux volumineuses parties, l’une consacrée aux photos prises en Californie, et l’autre aux photos prises à Hawaï.

Les photos elles-mêmes sont impressionnantes si on les replace dans leur contexte historique (années 60 et 70). On est bien sûr loin des capteurs numériques d’aujourd’hui, mais c’est surtout un document historique auquel le photographe nous donne ainsi accès.

Si la photo sportive en général, et la photo de surf en particulier vous intéressent, c’est un « must have » !

Il ne me reste plus qu’à aller faire de même… l’avantage c’est qu’ici, j’ai aussi de la matière tout près de la maison. Dès que les vagues seront de retour pour les surfeurs…

À demain pour une nouvelle chronique du second livre terminé aujourd’hui…

Joëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.