Mots clés : Manon Quéroui-Bruneel