Actualités

Un après-midi avec Julie de Waroquier

Bonjour à tous,
Une autre chronique de lecture(s) puisque j’ai également profité de mon après-midi de dimanche pour :
. terminer « La photo de mise en scène », publié chez KnowWare (Compétence photo) sous la plume (et l’objectif) de Julie de Waroquier
. et lire, tant que j’étais plongée dans son univers, « Clichés de femme », aux Éditions Atlande.

« La photo de mise en scène par l’exemple », Ed. KnowWare

Le premier, « La photo de mise en scène par l’exemple » est, vous vous en doutez avec le titre, un guide pratique.

Dans ce livre, Julie explique comment créer des mises en scène, assembler et faire interagir des éléments issus d’univers différents, créer une tension dans la photo en opposant des concepts a priori contradictoires.

Le livre est articulé autour de 4 chapitres :

. Chapitre 1 : Préparer la séance
• Chapitre 2 : Construire une image narrative
• Chapitre 3 : Montage et surréalisme
• Chapitre 4 : Réaliser le post-traitement

(pour un sommaire détaillé, vous pouvez cliquer sur le visuel ci-dessous qui renverra sur le site de l’éditeur).

J’ai été pour ma part plus attirée par les 2 premiers chapitres, sans doute parce que mes compétences en matière de montages photographiques avoisinent le zéro absolu. Mais le début, qui peut parfaitement s’adresser aussi aux photographes qui, comme moi, préfèrent compter uniquement sur la mise en scène « réelle » au moment de la prise de vue, induit des réflexions intéressantes sur la façon de combiner certains éléments dont l’association ne vient pourtant pas nécessairement à l’esprit.
Il est également intéressant de noter que pour certaines photos d’illustration, Julie montre des images jamais publiées lorsqu’elle n’était pas parvenue à restituer l’ambiance souhaitée. On apprend de ses erreurs, et donc, pourquoi pas, des erreurs des autres.

Je conseille donc la lecture autant aux amateurs de Photoshop qui maitrisent parfaitement l’outil (Julie donne bien sûr aussi des conseils, notamment dans le Chapitre 4) et qui veulent ajouter un peu de surréalisme et une dimension onirique à leurs images qu’aux photographes qui, comme moi, ont tout à gagner à imaginer aussi d’autres cadrages, d’autres mises en scène ou « scénarios » mûrement réfléchis. Je sors en effet très clairement de ma zone de confort à cet égard, puisque mon champ d’intervention est en général plutôt dans la captation des moments « sur le vif » (concerts, photo sportive).

« Clichés de femmes », Ed. Atlande

Le second ouvrage, « Clichés de femmes » et à la croisée des deux activités professionnelles de Julie. Pour ceux qui l’ignorent, l’auteure est en effet aussi professeur de philosophie. À ce titre, explorant notamment de nombreuses citations d’auteurs classiques, elle a recensé une importante « collection » de citations sur le thème de la Femme.

Et le moins qu’on puisse dire – elle nous prévient, pourtant, dans la préface de l’ouvrage ! – c’est que certaines donnent furieusement envie de réagir. On comprend, à leur lecture, pourquoi le parcours féministe fut à ce point long et parfois compliqué…

Au regard de chaque citation, une photo en pleine page qui soit l’illustre, soit, lui répond.
C’est d’ailleurs l’occasion de voir en plus grand une partie des photos qui ont illustré le guide pratique, d’où mon envie de lire les deux le même jour.

*     *     *

Deux lectures qui s’enrichissent l’une l’autre, et que je suis ravie d’avoir combinées ainsi.
Je suis à présent très curieuse de voir ce que Julie va imaginer à l’avenir, puisque – ce n’est pas un scoop, elle communique elle-même sur le sujet – sa petite famille va bientôt s’agrandir. Quelque chose me dit que ce bébé à venir pourrait rapidement vivre des aventures imaginaires et extraordinaires.

Julie de Waroquier sur Instagram
Julie de Waroquier sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.