Actualités

Une vie en images, de Bonnie McCurry

Bonjour,

Au programme de l’article du jour, un compte-rendu de lecture.

Au pied du sapin figuraient en décembre dernier 2 livres photo. Le premier est écrit par Bonnie McCURRY et largement illustré, vous l’imaginez, par les photos de son frère, le célèbre Steve dont j’ai souvent parlé sur ce blog, et dont je reste résolument fan. « Une vie en images » est publié aux Éditions de la Martinière.

La particularité du bouquin est donc qu’il s’agit d’évoquer la carrière du photographe à travers les yeux de sa soeur, qui l’aide aussi dans la logistique et la gestion des archives depuis plusieurs années.

On a donc un oeil féminin et un autre regard sur le parcours du photographe, sur son caractère, son passé, ses méthodes de travail.

Le livre est divisé en deux grandes parties :

. Dans la première (environ 2/3 du livre), les chapitres de texte, denses, évoquent différents aspects du parcours de Steve McCurry : les débtus, l’Afghanistan, l’Inde, les portraits, les risques courus, etc. Les personnages qui ont croisé sa route et les photos emblématiques sont bien sûr présents, mais on trouve également des anecdotes et, surtout, la vision de celle qui, « backstage », subit aussi les inquiétudes, s’émerveille de l’énergie déployée.

. Dans la seconde partie, plusieurs portfolios thématiques sont présentés (« Le sommeil », « Les arbres », « Les inédits »)…  revisiter une photothèque pareille doit être un vrai plaisir pour celui qui a accès à l’ensemble des images !! Oh comme j’aimerais plonger dans le catalogue Lightroom (ou équivalent) de cet artiste-là !!!!!

Après cette seconde partie, le livre s’achève – belle idée ! – sur des oeuvres réalisées par d’autres artistes rendant hommage au photographe (peintures, dessins), et sur quelques mots d’une association créée par Steve et sa soeur en Afghanistan, ainsi que des photos des membres afghanes (au féminin donc) de cette association.

Personnellement, ce gros pavé (au total 390 pages quand même, grand format ! Merci le Père Noël de t’être cassé le dos avec ce cadeau-là) m’a plu tout autant que les autres. Et peut-être même un peu plus : j’ai aimé cette vision extérieure (même si très subjective malgré tout).

J’ai pris mon temps pour la lecture. Les chapitre sont denses, et je me suis régalée !! Un très bon moment de lecture, donc, que je vous recommande vivement. Pas de surprise, me direz-vous : je suis toujours très enthousiaste quand il s’agit de ce photographe, et on dirait bien que ce n’est pas près de changer. Tant mieux !!

Joëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.